Sainbiose, matériaux écologiques

Newsletter

Nom:
Email:


Lire

Livres

Rechercher

Un projet en autoconstruction? Tout ce qu'il faut savoir pour dmarrer Convertir en PDF Version imprimable Suggrer par mail

Vous êtes en passe de devenir propriétaire, vous avez acquis un terrain, et s’ouvre à vous au moins deux possibilités : faire appel aux compétences d’un constructeur de maison, ou prévoir de réaliser une grande majorité des travaux, voir la totalité.

On parle d’autoconstruction quand on construit ou rénove soi-même un habitat, un entrepôt, un atelier ou tout bâtiment servant à abriter, et sans l’aide ou presque d’un constructeur professionnel.

Véritable alternative à la construction immobilière, l’autoconstruction séduit ceux qui ont des préoccupations écologiques, mais aussi économiques.
autoconstruction.jpg

Les personnes sensibles à l’autoconstruction sont souvent des familles aux revenus médians, même si depuis quelques années, le phénomène a gagné des ménages plus aisés, et intéressés par le phénomène du « fait-main ».

Selon de récentes études, si on devait dessiner la maison neuve type en autoconstruction, elle occuperait en moyenne une surface hors œuvre d’un peu plus de 130 m2.

A noter, quand la maison ne se trouve pas dans un lotissement, elle est souvent plus grande de 30% en moyenne par rapport à une autoconstruction en milieu urbain plus dense.

En effet, quand un autoconstructeur bâtit une maison dans un périmètre urbain plus dense, il réalise une maison d’une surface moyenne hors œuvre de 100 m2.

Avec la crise, la tendance est à une très légère réduction des surfaces autoconstruites.

C'est dans le quart nord-est de la France que l'on construit les maisons les plus grandes.

Et notamment en Alsace, où la surface moyenne d'une maison mise en chantier est supérieure de 30 % à la moyenne nationale ! (pratiquement 178 m² pour les maisons isolées et environ 134 m² pour les maisons groupées).

Globalement chaque maison comporte aujourd’hui en moyenne entre 4 et 5 pièces principales.

Seulement 15 % des maisons construites chaque année comptent au maximum 3 pièces, alors que 85 % d'entre elles comptent au moins 4 pièces, et plus précisément 63 % comptent 4 ou 5 pièces.
taille construction france.png

L’autoconstruction : est-ce vraiment plus intéressant sur le plan financier ?

Alors que les prix de l’immobilier commence à reculer après des années de fortes hausses, l’autoconstruction a toujours été une alternative plus économique d’au moins 25 à 35% par rapport au prix d’un constructeur professionnel, et jusqu’à 50% pour une autoconstruction totale à matériaux identiques.

Si les prix d’acquisitions de biens immobilier baissent, les crédits des instituts bancaires sont deux fois plus difficiles à obtenir. Le niveau d’apport demandé par une banque est passé de 15 000 euros en 2010 à 30 000 euros en 2012.

Quel que soit le contexte, l’autoconstruction reste toujours plus intéressante du point de vue du porte-monnaie, à condition d’avoir un plan, et de ne pas se lancer par hasard.

Il faut estimer le prix d’achat du terrain, et définir le budget global que l’on va pouvoir allouer à la construction de la maison.

Sachant que l’emplacement du terrain a une influence directe sur le coût du projet, notamment pour faire venir des matériaux, et des engins pour la construction.

En France, la fourchette de prix au m2 pour un projet en autoconstruction est estimée entre 700 €/m2 et 1500 €/m2.

Conseil : Prévoyez une marge d’erreur comprise entre 10 et 20% du budget total de votre projet !

On ne s’improvise pas autoconstructeur, on le devient !

Pour la grande majorité des personnes qui se lancent dans un tel projet, ce n’est pas leur métier initial, et il va donc falloir observer, étudier, apprendre et exécuter.

De la qualité des décisions prises dépend le résultat final produit…sans oublier que le temps devient l’élément numéro 1 dans un tel projet.
projet autoconstruction.jpg

Insistons sur le fait qu’il ne faut pas prendre une telle décision à la légère, car un chantier peut durer plusieurs mois, subir des péripéties, chambouler sa vie de famille et ses loisirs, et même impacter sa vie professionnelle.

Quand on choisit cette voie, il est ensuite très difficile de revenir en arrière.

Que peut-on vraiment faire seul ?

Plomberie, électricité, chauffage, isolation, et placo demandent de réelles compétences mais sont du domaine d’une personne ayant déjà une bonne sensibilité de bricoleur.

Se donner une marge d’erreur

Bien souvent, la réussite d’un projet se mesure aussi à la marge d’erreur que l’on s’est laissé pour réussir.

Anticiper les erreurs et les problèmes est le meilleur moyen de mener un projet dans la vie : qu’il s’agisse d’autoconstruction ou d’un autre projet.

Avant de se lancer, il faut valider les techniques que l’on va employer, et les matériaux qui vont être employés pendant les travaux, et prévoir des marges d’erreurs, ou tout du moins, avoir conscience des situations à risque du projet.

Certaines erreurs peuvent être facilement corrigées, voir ignorées, mais dans certains cas, les erreurs les plus dramatiques peuvent aboutir à la démolition de ce qui a déjà été fait, avec les conséquences financières et morales que l’on peut imaginer dans ce cas.

Conseil : Pour le gros œuvre, on peut privilégier une ossature en bois, car c’est plus rapide et moins physique que la construction en blocs de maçonnerie. 

Le point clé du succès d’un tel chantier est donc le plan initial prévu.

Savoir-faire de l’autoconstruction tout en déléguant les tâches les plus ardues à des professionnels

Il n’y a pas de honte à ne pas réaliser 100% de la maison mais parfois seulement 70, 80 ou 90% pour finalement aboutir au résultat espéré.

Certains ont le goût du challenge, mais il ne faut pas oublier que construire sa maison soi-même, est un engagement décisif dans sa vie, et qui impacte aussi sa famille. Il ne faut donc pas oublier pourquoi on autoconstruit, et où on veut arriver, à savoir abriter sa famille avant de réaliser un défi personnel.

Certains travaux présentent de vrais risques, et il ne faut pas négliger la possibilité de faire appel à un artisan, même ponctuellement pour réaliser un chantier précis comme le terrassement, et les fondations.

Se préparer physiquement à l’autoconstruction, et savoir se protéger

Si vous n’êtes pas sportif, attention à votre organisme, autoconstruire est une affaire d’endurance, et de résistance à l’effort.

Prenant physiquement, c’est aussi très exigeant mentalement, car même les meilleurs outils ne remplaceront pas les efforts manuels à fournir pour bâtir, et les moments de découragements qui peuvent légitimement survenir.

Gare aux accidents, vous devrez souscrire une assurance spécifique pour vous couvrir sur les principaux risques de blessures.

Autoconstruire votre maison va remplacer tous vos loisirs

La plupart des autoconstructeurs interrogés admettent que c’est le « projet d’une vie », car bien souvent il faut plusieurs années pour arriver au bout. Il est donc primordial de pouvoir compter sur le soutien de ses proches, et en particulier son conjoint, et aussi ses enfants.

Ne perdez pas votre famille en lui construisant vous-même un toit !

D’autant qu’il faut parallèlement penser où se loger pendant les travaux.

Combien ont craqué en chemin ? Démotivés par le reste à faire ? Usés par le fait d’habiter une maison en travaux permanent ?

C’est certainement le point le plus important à valider avec votre conjoint avant de démarrer.

L’autoconstructeur n’est pas un vendeur de maison comme les autres

Attention à ne pas négliger ce point, un autoconstructeur est bien, au regard de la loi, un constructeur. Il peut donc avoir à rendre des comptes, notamment en cas de malfaçon non visible à la vente, et ce pendant un délai de 10 ans après la transaction.

Convaincu par ce projet ? Achetez des matériaux naturels au meilleur prix chez Sainbiose, plate-forme d’éco-matériaux de 7000 m2 en région Rhône-Alpes qui met à votre service son expertise développée depuis 1997.

Vous pouvez nous contacter au 04 78 37 16 03 ou par e-mail à Cet e-mail est protg contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Dominique.jpgA propos de l'auteur :

Dominique Roy, gérant et fondateur de la société Sainbiose, spécialiste en éco-matériaux depuis 1997.

 
SAINBIOSE - 9 rue du Prigord 69330 MEYZIEU - Tl: 04 78 37 16 03 - Fax: 04 78 37 25 20 - info@sainbiose.com