Pour occuper sa retraite, Monsieur P. décide de construire une maison individuelle en ossature bois. S’il n’a pas fait les travaux de maçonnerie et de charpente, il s’est attelé aux travaux d’isolation, à la réalisation des planchers et finitions.

Ses motivations :
« Au départ, j’ai décidé de faire ma maison en auto-construction pour occuper ma retraite. Et pour les matériaux écologiques, j’ai fait carrière dans les procédés chimiques, donc je voulais me racheter ! De plus, ma nièce est architecte en Allemagne et j’ai pu prendre conscience du retard de la France dans le domaine de la construction écologique.»

Son projet :

Les murs

Objet : Isolation intérieure et extérieure d’une ossature en bois.
Difficulté : * * *
Résultat : * * * * *
+ : Rupture des ponts thermiques et étanchéité assurée par un même matériau (fibre de bois)





Préfabriquées :
1/ Ossature bois épaisseur 120mm
2/ Plaques d’Agepan 16mm qui assurent le contreventement

Ajout :
3/ Panneaux de laine de chanvre flexible 120mm
4/ Panneaux d’étanchéité fibre de bois 40mm
5/ Bardage bois horizontal sur litelage bois
6/ Frein-vapeur Proclima DB+
7/ Plaques de Fermacell 12,5mm


Les cloisons
Objet : Cloison à ossature métallique et BA13 avec remplissage laine de chanvre
Difficulté : * *
Résultat : * * * * *
+ : bonne isolation phonique grâce au principe masse-ressort-masse
- : apport de masse métallique dans le logement

La toiture
Objet : Isolation d’une toiture avec des panneaux de laine de chanvre flexible.
Difficulté : * * *
Résultat : * * * * *
+ : Isolation en couches croisées bien pour éviter les ponts thermiques
- : Pas de possibilité de laisser les chevrons apparents




1/ Chevrons en bois
2/ Pare-pluie, litelage et tuiles
3/ Panneaux de laine de chanvre flexible 100mm
4/ Poutres en I
5/ Panneaux de laine de chanvre flexible 120mm
6/ Frein-vapeur Proclima DB+
7/ Lambris posé sur des tasseaux (pour laisser un vide d’air)

Il s’agit de tuiles ardoisées grises, et à certains endroits de la toiture il y a des panneaux solaires pour le chauffe-eau.

Les planchers
Objet : Dalle béton avec isolation en ouate de cellulose.
Difficulté : * * *
Résultat : * * * * *
+ : Isolation en couches croisées bien pour éviter les ponts thermiques
- : Mise en œuvre complexe




1/ Dalle en béton armé
2/ Lambourdes croisées hauteur 100mm (2*50)
3/ Ouate de cellulose 100mm en vrac
4/ Plaque d’OSB 18mm
5/ Plaques de Placo pour sol, 2 couches croisées
6/ Carrelage

« Je n’ai pas utilisé de Fermacell, car j’en avais marre, c’était trop lourd ! »


Les équipements :



Menuiseries : bois/alu, double vitrage.
Gestion de l’eau : Cuve d’eau de pluie 1000L avec réservoir en vide sanitaire, utilisation pour les toilettes et l’arrosage du jardin.
Ventilation : Puits canadien Helios réversible avec un VMC double flux. Réversible car lorsqu’il fait entre 15 et 25°C, l’air est extrait de la maison pour aller dans le puits canadien, de manière à stocker un peu de calories.
Chauffage : Insert 10kW à bûches, dans un mur central en terre crue, qui diffuse la chaleur et régule l’hygrométrie de la maison.


Répartition auto/artisans

Ce qu’il a fait lui-même Ce qu’il a fait faire
La réalisation des planchers Le terrassement
L’isolation (mur, toiture) La maçonnerie
L’étanchéité à l’eau et à l’air La charpente
Les finitions Les fenêtres et leur pose


Les conseils pour les futurs auto-constructeurs

Les lectures
« Je peux conseiller le magazine « la Maison Ecologique », et les livres de la collection Terre Vivante. »

Et si c’était à refaire ?
« J’ai fait une maison « shadoks ». Vous connaissez la première devise des shadoks ? « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? ». En clair, si c’était à refaire, je ferai beaucoup plus simple, je ne me lancerais pas dans quelque chose d’aussi complexe. »