« Notre métier est d’être bergers. A l’origine on est peu bricoleur. Mais en fait, il suffit de se renseigner ! » Mr et Mme O. ont rénové un bâtiment de stockage de fourrage attenant à une bergerie en région PACA, à 1600m d’altitude. Ils en ont fait leur logement, au premier étage, tout en conservant le stockage au-dessous.

Ses motivations :
« On veut faire le plus naturel possible. Une partie importante de la maison est réalisé en bois, on essaye de rester dans les matériaux naturels. Ce qui me plait c’est le contact avec le matériau, au toucher par exemple. Par ailleurs, c’est plus simple et meilleure pour notre santé d’utiliser des matériaux naturels. J’ai aussi retenu les conseils des vendeurs de chez Sainbiose.»

Son projet :

Les murs
Objet :
Etanchéité et isolation par l’intérieur d’une ossature bois
Difficulté :* * * *
Résultat :* * * * *

+ : bonne isolation sans pont thermique
- : l’ossature bois primaire n’est pas protégée de la pluie et du vent.

Existant :

1/ Ossature bois (pieds de ferme tous les 3m avec éléments horizontaux pour tenir le bardage)

2/ Bardage mélèze vertical

Nouveau :

3/ Lattes de bois verticales

4/ Membrane pare-pluie

5/ Panneaux de fibre de bois flexible 40mm 50kg/m3

6/ Ossature secondaire bois + 2*100mm fibre de bois flexible 50 kg/m3

7/ Frein-vapeur Proclima DB+

8/ Plaques de Fermacell sur lattes de bois (pour passage des gaines)

Cette composition est celle des murs Nord et Nord-Ouest ; sur les murs Sud et Sud-Est, il n’y a que 200mm d’isolant.
« Nous conseillons de faire attention avec le frein-vapeur Proclima DB+, car c’est un matériau fragile qui se déchire facilement ! »

Les cloisons
Objet :
Cloison avec ossature en bois, panneaux chanvre et Fermacell
Difficulté :* * *
Résultat :* * * * *

+ :très bonne isolation phonique en combinant l’isolant souple et le Fermacell (masse-ressort-masse)

 

 
La toiture

La toiture existante est composée de fermes, et pannes par-dessus, sur lesquelles reposent des bacs acier anti-condensation. Monsieur et Madame O. ont étanché cette partie en ajoutant des lattes de bois et un pare-pluie. Puis ils ont réalisé une isolation des combles.

Objet :Isolation de combles perdus.
Difficulté :* *
Résultat :* * * * *

+ :très bonne isolation thermique, tout l’espace disponible est rempli d’isolant, vrac peu onéreux
- : les combles sont perdus


1/ Poutres des fermes

 

2/ Frein-vapeur Proclima Intello

 

3/ Ouate de cellulose 400mm soufflée à la machine

 

4/ Lattes de bois

 

5/ Plaques de Fermacell 12,5mm


Le plancher

Il s’agit ici du plancher entre l’espace de stockage et l’habitation.

Objet :Création d’un plancher bois finition dalles de liège.
Difficulté :* *
Résultat :* * * * *

+ : bonne isolation thermique, facile de mise en oeuvre

1/ Poutres en bois

 

2/ Plaques d’OSB 15mm

 

3/ Plaques d’OSB 22mm

 

4/ Ouate de cellulose 200mm soufflée à la machine

 

5/ Dalles de liège en plancher flottant, design Sirio Natur 11mm

Les équipements

Menuiseries :Double-vitrage sur menuiseries en bois.
Chauffage 
:Poêle à bois centré dans la maison.
Gestion de l’eau : Projet d’installation d’une fosse sceptique.
Ventilation : « Nous n’en avons pas mis, volontairement, parce que nous sommes dans une région sèche, et ceux qui en ont mis constatent un apport de froid. Nous avons des fenêtres que l’on peut mettre en oscillo-battant, cela nous permet d’aérer souvent. »

 

La répartition des travaux

Ce qu’ils ont fait eux-mêmes

Ce qu’ils ont fait faire

Isolation (mur, toiture)

Planchers

Cloisons

Finition

Plomberie

Electricité

-

-

 

Leurs conseils pour les futurs auto-constructeurs :

Leurs références :

« Nous avons des collègues qui ont rénové leurs maisons donc nous avons bénéficié de leurs conseils. Au fil de ces conseils d’amis nous avons choisi les matériaux. Nous avons aussi trouvé des informations par internet et pour cela nous avons essentiellement consulté le site de Sainbiose. »

Et si c’était à refaire ?

« Le problème de notre maison, c’est que nous avons dû travailler à l’envers, par exemple poser le pare-pluie/pare-vent sous le bardage et sous la toiture, c’est ce qui nous a posé le plus de soucis. A côté de ça, nous avons trouvé les matériaux agréables à travailler et la mise en œuvre des panneaux de fibre de bois est facile ;  avec des outils, tout se passe bien ! »