Chantier complet réalisé par un de nos clients sensible aux produits locaux, à l'écologie, ... et aux économies !


Il s’agit d’un projet de maison individuelle respectueuse de l’environnement.
« D’abord on a une démarche où l’on achète des produits locaux et de l’agriculture biologique, et ensuite on rêve d’un habitat écologique ! »
Après avoir passé un contrat avec un architecte pour la conception de sa maison, Monsieur A. s’est lancé lui-même dans les travaux et le suivi de chantier.

Ses motivations :
« D’abord, je pense que l’énergie va devenir de plus en plus chère. Je mets des ampoules basses consommation par exemple. Et finalement, le choix des matériaux écologiques c’est par souci économique. Nous avons des consommations de chauffage peu élevées.
Ensuite, c’est pour la santé et l’aspect naturel. »

Son projet :
La toiture
Les combles ne sont pas habitables, ils peuvent toutefois servir d’espaces de stockage et rangement. L’isolation principale de la toiture se trouve donc dans le plancher entre ceux-ci et l’habitation. On parle d’isolation des combles.

Objectif : Toiture et isolation des combles.
Difficulté : * * *
Résultat : * * * * *
+ : Isolation vrac faible coût et remplissage de tous les espaces, parfaite étanchéité et rupture des ponts thermiques en toiture, OSB permettant la circulation et le stockage dans les combles, optimisation du volume à chauffer.
- : Ouate de cellulose à la main donc peu pratique pour une pose sur une grande surface, prévoir la machine.

a)    Solives bois du plancher (entre les fermes)
b)    Rails métalliques mis plus bas que les solives pour le passage des gaines
c)    Frein-vapeur Proclima DB+
d)    Plaques de Fermacell
e)    Remplissage des caissons formés par 400 mm de ouate de cellulose en vrac posée à la main.
f)    Plaques d’OSB 18mm
 
Les murs
Voici la composition des murs extérieurs sur le pignon Nord et la façade Ouest.
Objectif : Isolation thermique intérieure et extérieure d’un mur en parpaings.
Difficulté : * * * * *
Résultat : * * * * *
+ : Mur structurel déjà isolant, excellente isolation thermique


Le reste des murs extérieurs est recouvert de crépi, l’isolation extérieure est alors composée de panneaux de fibre de bois rigides 50 mm + panneaux Schneider Wall 180 60mm.

La surface des murs est de 160 m2. Monsieur A. a choisi de les faire en parpaings de pierre ponce. Les granulats de pierre ponce arrive en barge depuis la Grèce puis sont assemblés à Beaurepaire (38). Ces parpaings ont une épaisseur de 20 cm et un R = 1,6.

La finition intérieure des murs, par-dessus le Fermacell, est un enduit terre. Ce matériau a l’avantage de pouvoir être repris à tout moment, retravaillé plus tard. Monsieur A. a fait son enduit lui-même, en commençant par une couche d’accroche qui est un mélange de sous-couche blanche et de sable, puis deux couches d’enduits terre.
Voir notre article sur les enduits intérieurs.



Dans la maison, on peut également trouver un mur en briques de terre crue, disposées entre des poteaux de Douglas. Ces briques sont fabriquées par une entreprise locale (Isère).


« Un conseil, si vous choisissez ce type de matériau, faites attention pendant la conception du mur car une brique à elle seule pèse 11 kg. »


Les planchers

Les planchers du sous-sol et du rez-de-chaussée sont réalisés sans matériaux écologiques et faits par un maçon. Les finitions sont en carrelage pour les pièces de vie et en parquet massif collé pour les chambres.
Lien vers d’autres projets qui ont une solution écolo de plancher (Rey) ?

Les cloisons





1/ Rails métalliques d’ossature

2/ 50 à 60 mm de panneaux de fibre de bois (selon l’enjeu d’isolation phonique)

3/ Plaques de Fermacell bords amincis 12,5mm


Objet : Cloisons Fermacell avec isolation phonique.
Difficulté : *
Résultat : * * * * *
+ : Efficacité acoustique. Mise en œuvre facile.

Les équipements

Menuiseries : Double vitrage 4/16/4 sur menuiseries bois/alu. Uw=1,1
Chauffage : Poêle de masse trois faces (une face par convection et deux par rayonnement)
Ventilation : VMC double flux Maico. Choix de cette marque pour différentes raisons : qualité des matériaux, échangeur en aluminium, absence d’électronique et de filtre propriétaire.
Gestion de l’eau : 2 toilettes sèches, et un système de récupération des eaux de pluie de 3m3


La répartition des travaux

Ce qu’il a fait lui-même Ce qu’il a fait faire
La pose de VMC Les travaux de maçonnerie
La pose des enduits (Dalles, carrelage, faïences)
L’isolation (extérieure et combles) La charpente
Les cloisons
Les parquets et le carrelage WC
Le suivi des artisans
La résolution des petits détails sur le chantier
Le suivi des livraisons



Ses conseils pour les futurs auto-constructeurs :

Ses lectures :
- Les éditions Terre Vivante tel que : « Construction écologique », « Chauffage au bois », « Matériaux écologiques », « Rénovation Basse consommation », « Enduit terre crue », « Finition bio ».
- Les Editions Archi pas chère : « 20 nouvelles maisons économiques » et « 20 maisons en bois. » (Ces livres ne sont pas aussi techniques que ceux de Terre vivante.)

Et si c’était à refaire ?
« Sur la charpente je ferai des débords de toits plus grands.
Je suis globalement satisfait et je n’ai pas de souci particulier, ni de problèmes à résoudre.
Le bémol c’est le dépassement du budget j’ai dépensé 80 000 euros de plus que prévu. »